Albert Camus, René Char: fonction du paysage méditerranéen dans l'identité de l'artiste et de l'écrivain au XXeme siècle

Autores

  • Nathalie Pacchiani Université de Corse

DOI:

https://doi.org/10.11606/issn.1984-1124.v0i10p14-22

Palavras-chave:

Albert Camus, René Char, méditeranée, artiste, nature

Resumo

Il arrive parfois qu’une œuvre soit un microcosme de la problématique existentielle d’un écrivain. Il en est ainsi de L’exil et le royaume ou Noces d’Albert Camus et Feuillets d’Hypnos de René Char. Ces œuvres, en effet, illustrent mieux que tout autre le rapport particulier qu’entretenaient les deux auteurs avec les éléments naturels et qui fut le fondement même de leur amitié. Si Albert Camus et René Char demeuraient liés par une vision commune et fondamentale de la place de l’homme dans le monde, cette quête va se matérialiser par une écriture particulière dont l’énergie ascendante puise ses forces tant dans la lumière du soleil que dans la sève d’une nature mystique. L’éclat des fragments poétiques de Char, l’iconicité du langage camusien donne naissance à une écriture “solaire” méditerranéenne, une écriture de l’unicité et de la rupture qui va permettre à l’homme de se reconstruire et de renouer par la création artistique, un lien avec une origine fondatrice. Étroitement liée à une pensée grecque, notamment celle d’Héraclite prônant une “ parole matinale ” c'est-à-dire une parole originelle seule capable d’“ approcher la présence de l’indémontrable ”, la création devient alors le lieu de tous les possibles.

Downloads

Não há dados estatísticos.

Publicado

2013-05-22

Como Citar

Pacchiani, N. (2013). Albert Camus, René Char: fonction du paysage méditerranéen dans l’identité de l’artiste et de l’écrivain au XXeme siècle. Revista Criação & Crítica, (10), 14-22. https://doi.org/10.11606/issn.1984-1124.v0i10p14-22

Edição

Seção

Artigos