Philosophie de la nature et physique mathématique. Réflexions sur une remarque de la Science de la logique de Hegel

  • Jean-Michel Buée

Resumo

À partir d’une remarque de la « Science de la Logique », on montre que le but de la philosophie de la nature hégélienne n’est pas de se substituer à la physique mathématique, dont l’autonomie est au contraire pleinement reconnue, même si elle ne peut être une autonomie absolue. Hegel veut simplement rappeler que le discours abstrait du physicien s’enracine dans une compréhension de la nature comme nature concrète.
Publicado
2002-12-01
Seção
não definida