Sonorité, Espace et Forme dans "La Cathédrale Engloutie" de Debussy

Autores

  • Didier Guigue Universidade Federal da Paraiba

DOI:

https://doi.org/10.11606/rm.v5i2.55080

Resumo

"La Cathédrale engloutie" semble exemplairement l'oeuvre au sujet de laquelle le discours analytique ne tend que trop souvent à se retrancher derrière une profusion de métaphores poétiques de peu de recours pour sa compréhension formelle. Or, Jarocinsky a bien insisté sur le fait que tout examen "qui n'aborde pas les valeurs purement sonores qu'elle recèle, doit être jugé incomplet, partiel et déformant son véritable aspect". Toutefois, la plupart des travaux qui, cherchant à analyser la configuration et le rôle formel des sonorités dans ce Prélude, vont au-delà de la description métaphorique, abordent cet aspect par des moyens qui ne permettent que des observations très générales, ou la description locale d'effets pianistiques de timbre, sans pouvoir préciser techniquement leurs dynamiques interne et externe. Le présent travail cherche à pallier partiellement à ce déficit, en proposant une méthode spécifique d'investigation de la partition, qui soit à même de fournir des réponses strictement techniques sur les stratégies mises en oeuvre par le compositeur pour articuler un des composants de l'écriture qui participe de la configuration de ces "valeurs purement sonores" dont parle Jarocinsky, à savoir: l'utilisation de l'espace.

Downloads

Não há dados estatísticos.

Biografia do Autor

Didier Guigue, Universidade Federal da Paraiba

Musicólogo e professor da Universidade Federalda Paraiba.

Downloads

Publicado

1994-12-08

Como Citar

Guigue, D. (1994). Sonorité, Espace et Forme dans "La Cathédrale Engloutie" de Debussy. Revista Música, 5(2), 171-198. https://doi.org/10.11606/rm.v5i2.55080

Edição

Seção

Artigos