Praxis et énonciation : Greimas héritier de Saussure

Autores

  • Jacques Fontanille Universidade de Limoges (França)

DOI:

https://doi.org/10.11606/issn.1980-4016.esse.2017.151065

Resumo

Dans les dichotomies caractéristiques du structuralisme, la praxis est du côté de la parole, du procès, du discours, de l’énonciation et du changement social, voire de la diachronie en général. Elle s’opposerait de ce fait même à l’autre versant des dichotomies : la langue, le système, la synchronie, les structures sémionarratives de l’énoncé. Pourtant, de Saussure à Greimas, la praxis est précisément responsable des évolutions permanentes et imperceptibles du système et des structures sémionarratives. Il faut donc se saisir de la praxis sous un autre point de vue, pour comprendre en quoi elle concerne pleinement le système : le point de vue de la sémiose, produite par la praxis. Après avoir évoqué les questions touchant à l’instance à laquelle on peut imputer cette praxis, instance non-consciente ou consciente, massive ou individuelle, on montrera pourquoi elle est au moins nécessairement impersonnelle et réflexive.

Downloads

Não há dados estatísticos.

Downloads

Publicado

2018-10-14

Como Citar

Fontanille, J. (2018). Praxis et énonciation : Greimas héritier de Saussure. Estudos Semióticos, 13(spe), 1-9. https://doi.org/10.11606/issn.1980-4016.esse.2017.151065

Edição

Seção

Artigos