Les plaintes des proches de détenus

Dire ses épreuves et construire sa légitimité à être reconnu

Autores

DOI:

https://doi.org/10.11606/0103-2070.ts.2019.160989

Palavras-chave:

Prisão, Parentes dos presos, Experiência carcerária ampliada, Queixas, Reconhecimento, Direito

Resumo

L’expérience carcérale élargie vécue par les familles de détenus rend compte de l’emprise des prisons par-delà leurs murs. Les écrits singuliers rédigés par les proches dans le cadre d’un questionnaire diffusé par une association permettent d’appréhender leurs expériences et leurs opérations d’énonciation de la plainte vis-à-vis des prisons. Quelles sont les principales difficultés mises au jour? Comment construisent-ils leur légitimé à énoncer ce qu’ils dénoncent et sollicitent? Les plaintes rendent compte de l’expérience de dénégation. L’invocation d’un cadre juridique, d’une commune humanité et de ses souffrances fait force d’arguments pour revendiquer reconnaissance et droits.

Downloads

Não há dados estatísticos.

Biografia do Autor

Caroline Touraut, Centre de Recherches Sociologiques sur le Droit et les Institutions Pénales (Cesdip)

Doutora em sociologia, pesquisadora do Cesdip e Chargée d’Études à la Direction de l’Administration Pénitentiaire, Paris, France

Referências

Amourous Charles & Blanc, Alain. (orgs.). (2001), Erving Goffman et les institutions totales. Paris, L’Harmattan.

Bajoit, Guy. (1988), “Exit, voice, loyalty… and apathy: les réactions individuelles au mécontentement”. Revue Française de Sociologie, 29: 325-345.

Benguigui Georges; Chauvenet, Antoinette & Orlic, Françoise. (1994), “Les surveillants de prison et la règle”. Déviance et Société, 18 (3): 275-294.

Benguigui, George; Guilbaud, Fabrice & Malochet, Guillaume. (2011), La prison sous tension. Nimes, Champ social.

Boltanski, Luc. (1991), L’amour et la justice comme compétences: trois essais de sociologie de l’action. Paris, Métailié.

Boltanski, Luc. (2009), De la critique: précis de sociologie de l’émancipation. Paris, Gallimard.

Branca-Rosoff, Sonia. (1997), “Les lettres de réclamation adressées au service de la redevance: les téléspectateurs et la représentation du service public de l’audiovisuel”. Langage et Société, 81: 69-86.

Castel, Robert. (1995), Les métamorphoses de la question sociale: une chronique du salariat. Paris, Fayard.

Chantraine, Gilles & Kaminski, Dan. (2007), “La politique des droits en prison. Police institutionnelle, militantisme juridique, luttes démocratiques”. Champ Pénal, Penal Field, 4.

Clemmer, Donald. (1958 [1940]), The prison community. Nova York, Holt, Rinehart & Winston.

Coenen-Huther, Josette; Kellerhals, Jean & Alimen, Malik-Von. (1994), Les réseaux de solidarité dans la famille. Lausanne, Réalités Sociales.

Comfort, Megan. (2007), Doing time together: love and family in the shadow of the prison. Chicago, University of Chicago Press.

De Galembert, Claire & Devresse Marie-Sophie. (2016), “Introduction: normativités et réclusion en contexte de demande sécuritaire”. Déviance et Société, 4 (40): 375-389.

De Galembert, Claire & Rostaing Corinne. (2014), “La prison comme ‘laboratoire’ des usages sociaux du droit”. Droit et Société, 87.

Désesquelles, Aline & Kensey, Annie. (2006), “Les détenus et leur famille: des liens presque toujours maintenus mais parfois très distendus”. Données Sociales, La Société Française, 59-67.

Douglas, Mary. (1981), De la souillure: essai sur les notions de pollution et de tabou. Paris, Maspero.

Dubois, Vincent. (1999), La vie au guichet: relation administrative et traitement de la misère. Paris, Economica.

Durand, Corentin. (2014), “Construire sa légitimité à énoncer le droit: études de doléances de prisonniers”. Droit et Société, 2 (87): 329-248.

Fassin, Didier. (2000), “La supplique: stratégies rhétoriques et constructions identitaires dans les demandes d’aide d’urgence”. Annales. Histoire, Sciences Sociales, 55 (5): 955-981.

Goffman, Erving. ([1961] 1968), Asiles: études sur la condition sociale des malades mentaux. Paris, Minuit.

Hirschman, Albert Otto. ([1970] 1995), Défection et prise de parole. Paris, Fayard.

Insee, Institut National de la Statistique et des Études Économiques. (2002), L’histoire familiale des hommes détenus. Paris, Synthèses.

Lehalle, Sandra (org.). (2019), “Les proches de personnes judiciarisées: expériences humaines et connaissances carcérales”. Criminologie, 52 (1).

Martuccelli, Danielo. (2002), Grammaires de l’individu. Paris, Gallimard.

Payet, Jean-Paul; Guiliani, Fréderique & Laforgue, Denis. (2008), La voix des acteurs faibles. Rennes, PUR.

Ricordeau, Gwénola. (2008), Les détenus et leurs proches: solidarités et sentiments à l’ombre des murs. Paris, Autrement.

Salle, Grégory & Chantraine, Gilles. (2009), “Le droit emprisonné? Sociologie des usages sociaux du droit en prison”. Politix, 87 (3): 93-117.

Sennett, Richard. (2003), Respect: de la dignité de l’homme dans un monde d’inégalité. Paris, Albin Michel.

Strauss, Anselm. (1992), Miroirs et masque. Paris, Métailié.

Thireau, Isabelle & Hua, Linshan. (2001), “Le sens du juste en chine: en quête d’un nouveau droit du travail”. Annales. Histoire, Sciences Sociales, 6 (56): 1283-1312.

Touraut, Caroline. (2012), La famille à l’épreuve de la prison. Paris, puf.

Touraut, Caroline. (2014), “Les proches de détenus et leurs rapports ordinaires aux droits”. Droit et Société, 87: 375-392.

Touraut, Caroline. (2019), “L’expérience carcérale élargie: une peine sociale invisible”. Criminologie, 52 (1): 19-36.

Veil, Claude & Lhuilier, Dominique (orgs.). (2000), La prison en changement. Ramonville Saint-Agne, Erès.

Publicado

2019-12-18

Como Citar

Touraut, C. (2019). Les plaintes des proches de détenus: Dire ses épreuves et construire sa légitimité à être reconnu. Tempo Social, 31(3), 99-120. https://doi.org/10.11606/0103-2070.ts.2019.160989

Edição

Seção

Dossiê - Punição, prisão e cidade: contextos transversais