Expériences de carcéralité

Sortie de prison, grande pauvreté, hébergement d'urgence (France)

Palavras-chave: Prisão, Pobreza, Carceralidade, Saída da prisão, Desespecificação, Alojamento

Resumo

Cet article se base sur une enquête qualitative sur les conditions de sortie des détenus les plus pauvres en France et de leur recherche d’un logement. 44 entretiens ont été menés avec des professionnels de l’insertion. Déplaçant le regard théorique depuis l’effet de clôture de l’enfermement vers l’analyse des continuités expérientielles de part et d’autre des murs de la prison, l’analyse replace l’épreuve de l’enfermement dans une expérience de “carcéralité” qui l’englobe et la déplace. Dans cet article, il s’agit moins de résumer l’ensemble des résultats concernant l’accès au logement des sortants de prison en France, que de se focaliser sur trois paradoxes qui restent souvent dans l’ombre de la sociologie de la prison, et qui appellent à en revisiter certaines routines. D’abord, l’incarcération elle-même constitue moins un “choc carcéral” qu’une expérience banale dans une trajectoire de grande précarité; par ailleurs, la “loi d’airain”, qui veut que les conditions de détention soient pires que les conditions de vie du travailleur pauvre à l’extérieur, trouve ses limites dans l’expérience de celui pour qui la prison devient un asile protecteur. Ensuite, la sortie se caractérise par une impréparation et une incertitude radicale dont pâtissent tout particulièrement les détenus les plus pauvres. Il s’agit moins d’une “libération” qu’une plongée et un retour à la précarité la plus crue. Pour le dire en d’autres termes, la libération ne met pas fin à la peine, elle en fait partie intégrante. Enfin, l’accès à un hébergement, qui se présente souvent comme la seule option, prolonge l’expérience carcérale: concentration d’anciens détenus, insalubrité, violence et discipline forment la trame de la vie quotidienne en leur sein.

Downloads

Não há dados estatísticos.

Biografia do Autor

Gilles Chantraine, Universidade de Lille

Pesquisador no Clerse, Centre Lillois d’Études et de Recherches Sociologiques et Économiques (F-59000), na Université de Lille (CNRS, UMR, 8019)

Laura Delcourt, Universidade de Lille

Pesquisadora no Ceries, Centre de Recherche Individus Épreuves Sociétés (F-59000), na Université de Lille

Referências

Aubusson de Cavarlay, Bruno. (1985), “Hommes, peines et infractions: la légalité de l’inégalité”. L’Année Sociologique, 35: 275-309.

Bennet, Jamie; Crewe, Ben & Wahidin, Azrini (eds.). (2013), Understanding prison staff. London, Wilan.

Bérard, Jean & Chantraine, Gilles. (2011), Sortir, s’en sortir: l’innovation pénale dans les aménagements de peine. Rapport de recherche, Emmaüs/Haut Commissariat aux Solidarités Actives.

Bouagga, Yasmine. (2015), Humaniser la peine: enquête en maison d’arrêt. Rennes, pur.

Brodiez-Dolino, Axelle. (2009), Emmaüs et l’Abbé Pierre. Paris, Presses de Sciences Po.

Brousse, Cécile. (2006), “Devenir sans-domicile, le rester: rupture des liens sociaux ou difficultés d’accès au logement”. Économie et Statistiques, 391-392: 35-64.

Bruneteaux, Patrick. (2007), “Les politiques de l’urgence à l’épreuve d’une ethnobiographie d’un sdf”. Revue Française de Science Politique, 1 (57): 47-67.

Cardi, Coline. (2014), “Les quartiers mère/enfant: l’“autre côté” du dedans? Protection et surveillances des mères et prison de femmes”. Penal Field, 11.

Castel, Robert. (1989), “Institutions totales et configurations ponctuelles”. In: Jospeh, Isaac (org.). Le parler frais d’Erving Goffman. Paris, Minuit, Arguments, pp. 31-43.

Chantraine, Gilles & Delcourt, Laura. (2019), Favoriser l’accès et le maintien dans le logement des Personnes Placées Sous Main de Justice. Paris, Les Cahiers du Logement, fap.

Chantraine, Gilles; Scheer, David & Depuiset Marie-Aude. (2018), “Enquête sociologique sur les ‘quartiers d’évaluation de la radicalisation’ dans les prisons françaises”. Rapport dap-cnrs, Clersé, Université de Lille.

Chantraine, Gilles & Kaminski, Dan. (2008), “Rights in prison: institutional police, juridical activism, democratic struggles”. Champ Pénal/Penal Field, Séminaire Innovations Pénales. Disponível em http://journals.openedition.org/champpenal/7033.

Chantraine, Gilles et al. (2012), “Space and surveillance in a prison for minors”. Politix, 97 (25): 125-148.

Chantraine, Gilles. (2003), “Prison, désaffiliation, stigmates: l’engrenage carcéral de l’‘inutile au monde’ contemporain”. Déviance et Société, 4 (27): 363-387.

Chantraine, Gilles. (2004), Par-delà les murs: expériences et trajectoires en maison d’arrêt. Paris, Presses Universitaires de France.

Chantraine, Gilles. (2005), “Prison and sociological perspective: for an off-center critical analysis”. Penal Field, 1.

Chantraine, Gilles. (2010), “French prisons of yesteryear and today: two conflicting modernities. A socio-historical view”. Punishment & Society, 1 (12): 27-46.

Clemmer, Donald. (1940), The prison community. Boston, Christopher Publishing.

Cunha, Manuela. (2008), “Closed circuits kinship, neighborhood and incarceration in urban Portugal”. Ethnography, 3 (9): 325‐350.

De Beaurepaire, Christiane. (2012), “La vulnérabilité sociale et psychique des détenus et des sortants de prison”. Revue du Mauss, 40 (2): 125-146.

Declerck, Patrick. (2001), Les naufragés, avec les clochards de Paris. Paris, Plon.

Fernandez, Fabrice. (2010), Emprises. Drogues, errance, prison: figures d’une expérience totale. Bruxelles, Larcier.

Galembert, Claire & Rostaing, Corine. (2004), “La prison comme ‘laboratoire’ des usages sociaux du droit”. Droit et Société, 87.

Goffman, Erving. (1968), Asiles. Paris, Minuit.

Jackson, Bruce. (1975), Leurs prisons. Paris, Plon.

Kakule Kinombe, Charles. (2019), La surveillance partagée et capitalisée: ethnographie d’une prison en rd Congo. Louvain-la-Neuve, thèse (doctorat), Faculté de Droit et de Criminologie de l’uc de Louvain.

Lancelevee, Camille. (2016), “Quand la prison prend soin? Gérer les troubles mentaux dans un établissement pénitentiaire allemand pour femmes”. Sociétés Contemporaines, 103 (3): 91-110.

Marchetti, Anne-Marie. (1997), Pauvretés en prison. Toulouse, Erès.

Martin, Tomas & Chantraine, Gilles. (2018), Prison breaks: toward a sociology of prison escape. London, Palgrave MacMillan.

Martin, Tomas. (2015), “Witnessing and accessing Ugandan prisons: fieldwork within a post-colonial bureaucracy”. In: Drake, Deborah et al. (orgs.). Palgrave handbook of prison ethnography. Hampshire, Palgrave, pp. 424-441.

Milhaud, Olivier. (2017), Séparer et punir: les prisons françaises: mise à distance et punition par l’espace. Paris, cnrs.

Morelle, Marie. (2019), Yaoundé carcérale: géographie d’une ville et de sa prison. Lyon, ens.

Olivier De Sardan, Jean-Pierre. (2001), “La sage-femme et le douanier: cultures professionnelles locales et culture bureaucratique privatisée en Afrique de l’Ouest”. Autrepart, 4 (20): 61-73.

Rambourg, Cécile. (2013), Origines et évolution de la féminisation de l’administration pénitentiaire. Paris, Enap.

Robert, Philippe. (2005), La sociologie du crime. Paris, La Découverte.

Scheer, David. (2016), “Conceptions architecturales et pratiques spatiales en prison: de l’investissement à l’effritement, de la reproduction à la réappropriation”. Revue de Science Criminelle et de Droit Pénal Comparé, 2 (2): 419-427.

Wacquant, Loïc. (2001), “Symbiose fatale: quand ghetto et prison se ressemblent et s’assemblent”. Actes de la Recherche en Sciences Sociales, 139: 31-52.

Publicado
2019-12-18
Como Citar
Chantraine, G., & Delcourt, L. (2019). Expériences de carcéralité. Tempo Social, 31(3), 37-58. https://doi.org/10.11606/0103-2070.ts.2019.161341
Seção
Dossiê - Punição, prisão e cidade: contextos transversais